Le compostage est souvent présenté comme le dernier truc à la mode chez les bobos écolos qui trient des déchets qui puent et qui attirent moucherons et souris.

En réalité, le compostage n’est que l’action de la nature lorsque des déchets verts tombés au sol se dégradent tout seuls.

C’est un mécanisme naturel vieux comme le monde que les jardiniers ont appris à reproduire pour produire un terreau d’excellente qualité à faible coût.

jardinier plante terreau
Un jardinier qui plante

Aujourd’hui, les poubelles sont de plus en plus nombreuses et le gaspillage alimentaire est un vrai problème.

Composter ses déchets verts est un excellent moyen de réduire ses déchets et de revaloriser une partie de notre consommation au bénéfice de nos cultures.

On vous en dit plus dans la suite.

👉 Le compost, un tas de déchets au fond du jardin ? (définition)

Le compost ce n’est pas un tas d’ordure nauséabond, par contre c’est le meilleur terreau que l’on peut faire.

Il provient de la décomposition naturelle des déchets verts (de la cuisine et du jardin) et il permet de réduire ses poubelles de 30%.

Le dictionnaire en donne la définition suivante : il s’agit d’un “mélange de bonnes terres, de fumier, de résidus organiques et de matières minérales et utilisé comme amendement”.

Tout est résumé dans cette phrase, nous allons donc détailler ensemble tout ça.

compost
Du compost dans un sac en papier

👉 Qu’est-ce que le compostage concrètement ?

Le compostage est donc un processus naturel de recyclage des déchets organiques biodégradables qui permet de les revaloriser en produisant un terreau de grande qualité.

Ce sont les micro-organismes qui vivent dans cet écosystème qui vont s’occuper du reste.

Il y a plusieurs façon de transformer les déchets organiques en terreau fertile pour les plantes :

  • le compostage classique
  • le lombricompostage
  • le compostage accéléré par activateur

👉 Le compostage – Seulement un truc de bobo écolo ?

Le compostage est une habitude qu’absolument tout le monde peut prendre ! C’est aussi simple que de trier ses déchets plastiques et cela ne demande que très peu de matériel et d’investissement.

C’est simple, à partir du moment où vous cuisinez des légumes, vous avez à la fois des déchets verts pour les composter et en même temps la possibilité de réduire vos poubelles d’autant.

dechets verts cuisine
Des épluchures de fruits et légumes, direction le composeur !

👉 A quoi le compost sert-il et pourquoi le faire ?

Le compost sert à valoriser une partie de nos déchets (30% en moyenne) pour leur donner une nouvelle vie.

“Rien ne se perd, rien ne se crée : tout se transforme” (Lavoisier en a marqué plus d’un)

C’est bien de ça qu’il s’agit, même dans le compost.

Si vous regardez un foyer classique qui jette ses déchets verts dans la poubelle normale, le tout est acheminé au centre de tri puis directement, ou presque, dans l’incinérateur : direction l’atmosphère à toute vitesse !

une usine d'incinération de déchets
Voilà comment finissent la plupart de nos déchets

Lorsque vous compostez vos déchets, non seulement c’est 30% de vos poubelles qui ne vont pas être carbonisés à vitesse grand V mais c’est également les revaloriser, leur permettre de servir à nourrir 

👉 Comment faire son compost ?

Le secret d’un compost de qualité (et aussi qui ne sent pas) est dans sa composition, dans ce que vous mettez dedans !

Le compostage est un processus naturel, c’est vivant ! Et comme nous, il a besoin de nourriture, d’eau et d’air.

Il n’y a que 4 ingrédients nécessaires au compostage. Pour un bon compost il vous faudra :

  • des déchets verts
  • des déchets “bruns”
  • de l’humidité
  • de l’oxygène

Vous n’avez qu’à respecter une proportion de 2 tiers de déchets verts pour 1 tiers de déchets bruns en regardant que le compost ne soit pas trop sec (auquel cas un petit peu d’eau et ça ira), tout ça mis dans un endroit un peu aéré et voilà !

compost déchets
Des pommes qui viennent d’être ajoutées au compost

Un réceptacle

Pour faire son compost, il vous faut évidemment un récipient qui va accueillir les déchets compostables.

Un bon composteur doit pouvoir recueillir vos déchets verts d’un mois minimum et il doit ne doit pas être hermétique, il faut un peu d’oxygène !

En intérieur, votre composteur ressemblera très probablement à un récipient de la taille de votre poubelle ou alors à une jardinière carrée de la taille d’un gros pot de fleur.

Un composteur d’extérieur peut être un fût (une sorte de grosse poubelle), mais aussi si vous souhaitez composter vraiment beaucoup de déchets (cantines, copropriétés par exemple), cela peut être un gros sac ou même un très gros tas (quand on le fait en tas on appelle ça faire son compost en “andain”).

composteur jardin bois
Un composteur de jardin en bois un peu trop plein…

Vous pouvez facilement trouver des composteurs :

  • dans les magasins de bricolage (Leroy Merlin, Castorama, etc.)
  • dans les commerces spécialisés (Nature & Découvertes, etc.)
  • sur Internet (Amazon, ManoMano, etc.)
  • ou alors vous pouvez aussi bien fabriquer vous-mêmes votre composteur (plus d’infos par ici)

Des déchets verts mais pas n’importe lesquels

La grande majorité des déchets de votre cuisine et de votre jardin sont compostables.

Il y a cependant quelques exceptions mais promis il n’y en a que très peu.

Même si les déchets suivants sont biodégradables, il est conseillé de ne pas trop en mettre dans votre compost, il s’agit notamment :

  • des restes de plats cuisinés (sauces, restes de viandes ou poisson) qui peuvent faire sentir votre compost
  • des graisses et huiles qui sont moins facilement dégradables que les légumes par exemple
Pour faire simple, gardez en tête de mettre au compost :
  • vos déchets verts de fruits et légumes 🍅🍏
  • les sachets de thé et le marc de café pour la cuisine 🍵☕
  • + vos déchets verts du jardin et tout ira bien 🍂🍃

Des déchets bruns ou “secs”

Si vous ne mettez que des déchets verts dans votre compost, il risque de sentir et de faire du jus (il va aussi devenir un peu acide parce que les déchets verts sont riches en azote, mais on en reparlera plus tard).

Il faut donc un bon équilibre avec des déchets “bruns” qui vont en quelques sortes éponger le mélange et permettre un bon compostage.

Mais qu’est-ce qu’on entend par déchets “bruns” au juste ?

Il s’agit en fait des déchets biodégradables secs comme :

  • des copeaux de bois
  • de la sciure
  • les boîtes d’œufs
  • du petit carton déchiré
  • du papier journal ou papier toilette
  • mais aussi coquilles de fruits secs (noix, noisettes, etc.)

Il est par contre déconseillé d’y mettre les magazines ou cartons imprimés en couleur car les encres sont chimiques !

👉 Faire son compost, combien ça coûte ?

Composter ses déchets ne coûte vraiment pas grand chose, car vous n’avez besoin que de 2 choses !

Il vous faudra un récipient adapté et manger des fruits, des légumes et des œufs.

Vous pouvez facilement trouver un récipient adapté pour une cinquantaine d’euros pour les plus petits et jusqu’à 2-3 centaines d’euros pour des composteurs de compèt.

Il y a aussi l’option de faire soi-même son composteur, ce n’est pas très difficile quand on aime bien bricoler. Par contre c’est vrai que c’est mieux si vous avez le temps et l’espace pour le faire.

Pour ce qui est des déchets verts, de bonnes habitudes et plus de petits plats sains sont tout ce dont vous aurez besoin ! Les épluchures suivront 😉

Voilà, avec ça vous avez tout pour composter facilement vos déchets verts et commencer à réduire vos poubelles.

Si vous avez toujours des questions sans réponse après cet article, laissez moi un commentaire ou posez-moi directement la question par le formulaire de contact, j’y répondrai pour que composter soit encore plus simple pour vous.

C’est pour ça que je lance MonComposteur.com. Je souhaite créer une source d’information pour permettre à tout le monde de composter facilement ses déchets verts, peu importe que l’on ait un jardin à la campagne ou que l’on vive dans un petit appartement en ville.


0 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *